Home Random Page


CATEGORIES:

BiologyChemistryConstructionCultureEcologyEconomyElectronicsFinanceGeographyHistoryInformaticsLawMathematicsMechanicsMedicineOtherPedagogyPhilosophyPhysicsPolicyPsychologySociologySportTourism






Théorie et pratique de la traduction

16.La notion de traduction. L’objet d’études de la théorie de la traduction en tant que science interdisciplinaire. Le role de la traduction dans la vie de la societe moderne croit touts les jours grace au developpement des liens multiples entre Etats et nations. Il devient plus important a la suite du progres scientifico-technique, entrainant un flot d’information dans diverses spheres de l’activite humaine. L’importance de la traduction dans la vie sociale vise la dimension civilisatrice, anthropologique. On a traduit pour des raisons multiples: découvrir ou redécouvrir un patrimoine culturel; diffuser des idées religieuses; imposer ou combattre des doctrines politiques; créer ou parfaire une langue nationale; s’approprier des connaissances. La traduction contribue à l’interpénétration des cultures et des civilisations différentes. Elle assure la communication entre différents peuples à l’échelle internationale. La traduction contribue aussi à la popularisation des innovations scientifiques et techniques. (Au XIX-e s. est inventée la langue espéranto, langue artificielle, par un polyglotte, langue qui ressemble surtout à l’espagnol. Cette langue n’a que 16 règles de grammaire.) L’activite traductionnelle s’appuie sur une longue tradition des contacts litteraire et linguistiques franco-ukrainiens. Les oeuvres traduites de Villon, Hugo, Ronsard, Rousseau, Balsac, Zola et de nombreaux autres classiques francais se sont parfaitement inscrites dans un nouveau contexte socioculturel et continuent a nourrir l’imagination des lecteurs de differentes generations.

17.Les notions d’équivalence et d’adéquation dans la théorie de la traduction. Les approches et les théories de la traduction.L`équivalence c`est une réorganisation complète dans la langue cible des éléments du texte/message original qui n`affecte pas la référence à la situation communicative du texte source (il s`agit surtout de la traduction des expressions idiomatiques) Il y a deux types d'équivalence : l'équivalence formelle et l'équivalence dynamique qui peuvent influencer la manière de traduire. L'équivalence formelle accorde une importance à la forme et au contenu du message. Ce type de traduction est tourné vers le texte source. Quant à l'équivalence dynamique, dont Nida lui-même est partisan, elle vise à exprimer de la façon la plus naturelle possible le message en prenant en compte la culture du destinataire du message. Elle cherche à produire chez le destinataire du texte cible un effet équivalent à celui produit chez le destinataire du texte source. L’observation des modèles théoriques de saisie et de restitution du sens proposés par les spécialistes de la traduction (cf. supra) nous a permis de continuer la réflexion sur le concept d’équivalence, sous l’angle de l’adéquation, et de dépasser le cadre de la méthodologie comparative (l’équivalence en tant que procédé de traduction). Les théoriciens prennent en compte la restitution, dans le texte cible, d’une seule dimension du texte-source que le traducteur avait signalée comme étant pertinente. Il s’agit du principe désigné sous le terme d’« adéquation » sur lequel repose toute équivalence de traduction. Nous avançons les hypothèses suivantes :1. La postulation d’une équivalence de traduction est fonction de la saisie du sens et de la restitution du sens compris du traducteur en conformité avec le sens voulu2 de l’auteur d’origine ;2. La saisie du sens est fonction de l’interprétation adéquate du contexte verbal et de la situation au moyen de connaissances linguistiques et encyclopédiques ;3. « L’adéquation sémantique du texte traduit est fonction du degré de compréhension qu’a le traducteur du TAT » (cf. DANCETTE, 1998 : 27).En théorie, la réussite d’une équivalence de traduction repose sur les types de relations suivantes instituant l’adéquation sémantique entre le texte source et le texte cible : 1.relation d’adéquation entre le sens compris du récepteur du texte de départ et le sens voulu d’origine ;1.a. adéquation entre le sens compris du lecteur d’origine et le sens voulu d’origine ;1.b. adéquation entre le sens compris du traducteur et le sens voulu d’origine ;2.relation d’adéquation entre le sens compris du destinataire de la traduction et le sens compris du récepteur d’origine.




Date: 2015-12-11; view: 728


<== previous page | next page ==>
Grammaire théorique | L’héritage linguistique du substrat celtique, de la langue latine et du superstrat germanique dans la formation du français.
doclecture.net - lectures - 2014-2021 year. Copyright infringement or personal data (0.001 sec.)